2012-11-v-antiq-043.JPG 2012-11-v-antiq-036r.JPG
2012-11-v-antiq-074.JPG 2012-11-v-antiq-049.JPG
Crédits photos : G.S

Ce jeudi 29 novembre, les élèves de 4ème patrimoine ont pu découvrir l’exposition événement du château de Versailles. Une occasion pour eux d’approfondir leurs connaissances sur la statuaire de Versailles, de découvrir les originaux des statues les plus célèbres prêtés par le Musée du Louvre et de comprendre comment s’était constituée la collection d’Antiques de Louis XIV.

Une invitation aussi, avec la scénographie exceptionnelle de Pier Luigi Pizzi, à s’interroger sur ce qu’est une exposition : présenter les œuvres sous un angle nouveau, les faire dialoguer, construire un sens, éveiller la curiosité du visiteur.

S’intéresser aux antiques, c’est aussi poser la question de leur découverte, de leur conservation et de leur restauration. Et les élèves de découvrir qu’au XVIIe siècle, les restaurations n’ont pas de fondement scientifique et qu’elles ont donné lieu aux plus grandes fantaisies : ainsi, Girardon a-t-il comblé le roi en ajoutant à la célèbre Vénus d’Arles deux bras, une pomme et un miroir allant même jusqu’à lui refaire les seins qu’il jugeait peu réussis !

Gageons que l’Antique saura encore jouer son rôle en inspirant les travaux que les élèves rédigeront à l’occasion d’ateliers d’écriture qui seront animés par leur professeur de français, le professeur documentaliste du collège qui est aussi écrivain et leur professeur d'histoire. Ils rédigeront aussi des billets et des jeux pour inviter leurs camarades et leurs familles à découvrir cette très riche exposition. Billets à suivre donc…





QUELQUES REACTIONS A CHAUD
DES ELEVES ! 







« Deux Agrippine, l’une en face de l’autre, fascinantes. On dirait deux jumelles dans la même posture. » Hélène H.

« Ce qui m’a le plus plu ? La Diane de Versailles : elle a remonté sa tunique pour courir avec son cerf qui l’accompagne alors qu'elle est en train de chasser. » Manon D.

« Ce qui m’a le plus plu, c’est l’histoire d’Atalante et d’Hippomène transformés en lions. J’ai écouté cette histoire avec beaucoup d’attention. » Aurélie B.

« J’ai bien aimé la Vénus d’Arles qui aurait inspiré à Prosper Mérimée son récit de la Vénus d’Ille que nous étudions en ce moment en français. » Daphné C.

« Dans cette exposition, il y a beaucoup de Vénus et d’anecdotes très amusantes sur ces statues. L’histoire de la Vénus Callipyge qui signifie « aux belles fesses » a retenu mon attention : savez-vous qu’un artiste du temps de Louis XIV a ajouté à la copie qu’en avait le roi un drapé pudique pour cacher ses fesses ! » Camille M.

« Ce qui vous amusera le plus, c’est de prendre le temps de découvrir chaque statue. En tournant autour ou en se plaçant en dessous, vous verrez apparaître plein de petits détails rigolos qu’une personne qui passerait sans y faire la moindre attention ne verrait pas. » Marie H.

« J’ai aimé la visite de cette exposition, surtout quand la conférencière nous racontait l’histoire des personnages représentés sur les statues ou quand elle nous expliquait les curieuses restaurations de certaines statues, comme la Vénus d’Arles ou la Vénus Callipyge ! » Marion C.

« J’ai aimé la galerie de pierre basse avec ses statues de chaque côté, ses arbres d’argent et ses rideaux bizarres. En haut de l’escalier, l’exposition se poursuit dans une sorte de temple monté en bois peint en blanc avec au centre le groupe de Latone, Diane et Apollon. » Rémy H.

« Mon premier est une ville royale
Mon second une conjonction de coordination
Mon troisième la première période de l’histoire
Mon tout est le titre d’une exposition qui fait l’actualité dans tous les journaux.

Avez-vous trouvé ? Oui, il s’agit bien de l’exposition Versailles et l’Antique, une très belle exposition à découvrir jusqu’au mois de mars. Alors faites comme nous, profitez-en ! » Matthieu H.

Texte : F. Sauve