Si le roi a d’abord donné des fêtes majestueuses dans ses jardins, ce n’est pas seulement parce qu’il leur portait une affection particulière, mais aussi parce que, le château étant en travaux, il n’a pu en faire sa résidence officielle qu’en 1682.

Le manque d’argent ne permet pas la réalisation des projets de salles de théâtre : on joue au rez-de-chaussée de la cour des Princes et dans l’escalier des Ambassadeurs où une scène a été montée pour permettre à Mme de Pompadour de se livrer à sa passion du théâtre de société. Les noces de Marie-Antoinette avec le Dauphin vont être l’occasion de la construction de la première salle de spectacle de Versailles, l’Opéra royal, où les élèves ont pu voir les techniciens monter les décors d’un prochain spectacle.

Le deuxième point fort de la visite a été la découverte des Grands appartements du roi. Réalisés dans l’enveloppe de Le Vau, leur décor a été réalisé par Le Brun dans un style baroque italianisant. L’hiver, trois fois par semaine, s’y tenaient les soirées d’appartement. Le salon de Diane servait de salle de billard tandis que le salon de Mercure était réservé au jeu : on distinguait alors les jeux de hasard - Lansquenet,
brelan... - qui étaient en principe interdits et les jeux dits de commerce - Piquet, trictrac, whist - faisant appel à l’intelligence. Les jeux en vogue à la fin du XVIIe siècle furent le hoc puis le lansquenet. Au XVIIIe siècle, la reine Marie Leszczynska aimait par-dessus tout le cavagnole.

Dans les prochaines séances de patrimoine, les élèves pourront approfondir le baroque dans les arts. Une visite sera organisée en janvier sur ce thème. Un dernier éclairage sur les fêtes et divertissements à Versailles leur  sera offert avec la visite du Petit Trianon de Marie-Antoinette et de sa salle de théâtre à l’italienne.


A vous de jouer !


Retrouvez dans la grille cachée le nom des jeux de hasard et de commerce qui se pratiquaient à Versailles.


B
I
L
L
A
R
D
F
G
C
A
V
A
G
N
O
L
E
A
B
W
N
C
B
N
E
H
R
M
H
S
P
R
U
N
I
X
P
I
Q
U
E
T
P
R
F
A
S
U
N
L
R
O
Z
R
G
T
E
W
A
I
T
S
O
E
U
N
R
N
C
V
O
M
Y
T
E
S
Q
T
I
X
F
D
A
T
I
N
R
F
Y
J
C
Z
S
L
I
A
A
B
E
Q
R
I
H
O
C
Y
D
              

Texte : F. Sauve