Mercredi 6 avril, 9h : c'est l'heure du grand départ pour les latinistes de 5ème et de 4ème pour un passionnant voyage ... dans le temps jusqu'à l'époque des Gallo-Romains, sous la conduite de leurs professeurs de latin : M. Quiquempois et M. Beauplet, assistés de Mme Meunier et Mme Cécillon.

10h : Nous nous installons confortablement dans le TGV Versailles-Avignon pour 3h 40 de trajet. On bavarde, on joue, puis on pique-nique joyeusement. Après s'être bien restauré et amusé, on prend connaissance de l'histoire et de la géographie de la Provence gallo-romaine dans le Carnet de voyage, qui sera à compléter au cours du voyage.

P1050272.JPGP1050280.JPG   P1050274.JPG  P1050281.JPG

14h: Nous voici à Avignon, où Marius, dans son bel autocar, nous emmène jusqu'à Nîmes. Nos visitons en premier les fameuses Arènes, ancien amphithéâtre où se déroulaient les combats de fauves et de gladiateurs. La visite se fait sous un doux soleil provençal et en liberté grâce aux audioguides individuels qui nous informent sur la construction, les différentes parties de l'édifice et les spectacles donnés jusqu'à aujourd'hui dans ce lieu. Du haut des gradins (cavea) nous profitons d'une belle vue panoramique sur la ville de Nîmes.

P1050285.JPG   P1050286.JPG

Nous nous promenons ensuite à travers la ville jusqu'à la fameuse Maison Carrée, qui est en fait un majestueux temple romain bien conservé, consacré (au Ier siècle) aux petits-fils de l'empereur Auguste, Caïus et Lucius, les Princes de la Jeunesse. A l'intérieur, nous assistons à la projection d'un petit film documentaire fort instructif qui retrace la naissance de cette colonie gallo-romaine vers 120 avant J.C.

P1050292.JPG  P1050291.JPG

Après quelques photos devant ce beau monument, nous traversons la ville moderne sous un agréable soleil pour atteindre les Jardins de la Fontaine où nous attend un autre monument emblématique de Nîmes : la Tour Magne. Nous gravissons le Mont Cavalier au sommet duquel se dresse la fameuse tour de pierre. Il s'agit d'une tour de guet qui faisait partie de la première enceinte romaine, elle est située à l'emplacement d'un ancien sanctuaire gaulois consacré au dieu Nemausos qui donna plus tard son nom à la ville. Nous escaladons la tour par un étroit escalier en colimaçon pour accéder au sommet, 32 m plus haut, où une magnifique vue panoramique nous  attend sur les jardins verdoyants et la ville de Nîmes. Quel spectacle ! Nous immortalisons l'instant par quelques photos avant de redescendre. Après une pause casse-croûte pour reprendre des forces, nous redescendons dans les jardins en jetant un coup d’œil aux ruines du Temple de Diane et aux charmantes fontaines avant de rejoindre notre car.

P1050297.JPG  P1050301.JPG 

Nous arrivons une heure plus tard à l'hôtel Crau d'Arles, où nous pouvons enfin poser nos valises, nous rafraîchir et nous restaurer autour d'une bonne table. C'est la cena romaine. Puis chacun s'installe dans sa chambre, se détend, complète son Carnet de voyage avant de prendre un repos bien mérité. Voilà une première journée bien remplie !

Jeudi 7 avril : Après un copieux petit déjeuner, nous partons pour le théâtre romain d'Arles, où des animateurs culturels nous attendent pour des ateliers. Le premier est un atelier "théâtre latin": assis sur les gradins du théâtre antique, nous écoutons un animateur nous expliquer ce qu'était le théâtre romain, puis il invite des élèves à jouer les rôles principaux d'une "atellane", farce grotesque mimée qu'appréciaient Romains et Gallo-Romains. L'un endosse le costume et le masque du vieillard Pappus, l'autre de son esclave Servus, une troisième joue la jeune fille vénale et une quatrième la sorcière malveillante. Chacun apprend peu à peu son rôle et ses mimiques pour nous jouer avec entrain une petite pièce comique pour le plus grand plaisir de leurs camarades et professeurs hilares. Lol ! Mdr !  Pas besoin de texte latin, tout le monde a compris l'intrigue et apprécie les mimes des apprentis comédiens.

P1050308.JPG P1050311.JPG P1050315.JPGP1050319.JPG P1050323.JPG P1050326.JPG

Ensuite nous nous rendons dans les Arènes d'Arles pour découvrir l'équipement et les armes des légionnaires romains : le casque, la cotte de mailles, le bouclier, le glaive, le pilum, etc. On nous explique la fonction de chacun de ces objets qui ont fait la force des légions romaines.

P1050329.JPG  P1050337.JPG  P1050346.JPG

Après cela, nous passons aux travaux pratiques : notre animateur se transforme en entraîneur (doctor) de gladiateurs : équipés d'un bouclier et d'une dague, nous apprenons deux par deux à porter des coups à notre adversaire et à les esquiver ou les parer. Même les filles participent à cet entrainement, car il existait aussi des gladiatrices chez les Romains. Aïe ! Ce n'est pas si facile de parer et il commence à faire très chaud dans cette arène, surtout en plein soleil. Nous transpirons à grosses gouttes. Pas facile le métier de gladiateur !

P1050356.JPG  P1050355.JPG

12h : nous nous installons dans les gradins pour assister à un combat de gladiateurs-cascadeurs professionnels dirigé par un arbitre-commentateur. Les dux combattants s'affrontent  avec fureur ; les assauts sont brefs mais violents et répétés ; heureusement que leurs armes sont émoussées ! C'est finalement le mirmillon qui l'emporte et reçoit la palme.

P1050347.JPG P1050349.JPG

Tout cela nous a ouvert l'appétit. Après ces ateliers, M. Quiquempois nous conduit dans un petit jardin arboré près du théâtre, où nous nous installons pour pique-niquer au bord d'une fontaine. Pas terribles les sandwichs de l'hôtel, mais quand on a très faim ...

Une fois rassasiés, nous sommes partis en promenade à travers la ville, toujours sous le soleil. Nous avons découvert le théâtre sous un autre angle, puis l'église Saint-Trophime et son élégant cloître.

P1050366.JPG P1050371.JPG 

Nous sommes descendus explorer les crypto-portiques du forum où nous avons trouvé un peu de fraîcheur, avant de nous diriger vers les Thermes de Constantin, ancêtre romain de nos SPA et de nos complexes sportifs. Nous avons pu observer l'ingénieux système d'hypocauste sous les bassins qui permettaient de chauffer les salles des bains chauds et tièdes par le sol et les murs. Nous étions juste au bord du Rhône et nous avons admiré la belle vue sur ce fleuve majestueux.

P1050372.JPG  P1050375.JPG

De retour au centre ville près des arènes, nous avons eu droit à une demi-heure de quartier libre pour nos achats de souvenirs et de glaces ou granite. C'était sympa !

Nous avons repris ensuite notre promenade jusqu'aux Alyscamps, vaste nécropole où l'on peut encore voir toutes sortes de sarcophage en pierre et de tombeaux.

P1050387.JPG P1050384.JPG

P1050383.JPG  P1050379.JPG 

 P1050386.JPG  P1050385.JPG

De là le car nous a amenés au Musée départemental Arles antique pour une dernière visite. C'est là que sont rassemblés tous les vestiges antiques trouvés dans le Rhône. Nous avons vu en particulier le buste de César le plus ancien, trouvé dans les eaux du fleuve en 2007, la fameuse Vénus d'Arles, la statue de Neptune, celle d'Auguste, un navire-chaland romain retrouvé entier avec sa cargaison d'amphores et de superbes mosaïques polychromes ...

P1050389.JPG P1050391.JPG

Après cette journée bien remplie, nous sommes rentrés à l'hôtel qui n'était pas très loin pour y goûter un repos nécessaire, après une bonne cena.

P1050400.JPG  P1050398.JPG

Vendredi 8 avril : Après lejentaculum, nous chargeons les valises dans le car et partons pour le célèbre Pont du Gard. En arrivant, nous prenons place dans une grande salle de projection déserte pour découvrir un petit film documentaire qui nous explique tout sur ce fameux aqueduc gallo-romain, toujours debout grâce au génie des architectes romains. Il servait à apporter l'eau d'une source située près d'Uzès (à plus de 52 kms) jusqu'aux thermes et fontaines de Nîmes.

P1050409.JPG P1050403.JPG P1050415.JPG

Nous visitons ensuite le Musée, qui est très bien conçu et instructif, pour mieux comprendre la construction de cet aqueduc. Puis nous partons nous promener sur le pont même pour l'examiner de plus près, nous le traversons et continuons sur l'autre rive du Gardon où la vue est magnifique. Le soleil nous accompagne, mais le mistral souffle fort. Après quelques photos, nous escaladons la colline près du pont pour jeter un dernier coup d’œil panoramique sur la rivière et son pont-aqueduc avant de redescendre pique-niquer au soleil sur les rochers dans le parc du Musée.

P1050423.JPG   P1050420.JPG

Nous nous attardons ensuite dans la boutique de souvenirs pour faire quelques achats pour nos proches et regagnons notre car pour nous rendre sur le dernier site à visiter : Arausio, appelé aujourd'hui Orange.

Arrivés là-bas à 14h, nous visitons le célèbre théâtre antique d'Orange, munis d'un audio-guide. Son mur de scène, caractéristique des théâtres romains, est vraiment impressionnant ! La scène est immense aussi. Des techniciens préparent déjà les décors pour les prochaines chorégies, car ce théâtre majestueux, vieux de presque 2000 ans, est toujours utilisé pour des pièces de théâtre, des opéras, des concerts. Nous gravissons les nombreuses marches de la vaste cavea, dominant toujours plus l'orchestra et la scène, et nous installons au sommet pour écouter la suite des commentaires audio.

P1050437.JPG   P1050429.JPG

A la sortie, nous faisons un détour par le petit musée d'art situé juste à côté, où nous découvrons de belles mosaïques et quelques bas-reliefs qui décoraient le théâtre autrefois, comme la frise des Amazones ou des Centaures.

P1050440.JPG  P1050444.JPG

Ensuite, nous traversons à pied le centre-ville d'Orange jusqu'à la porte de la ville pour examiner un autre monument typiquement romain : l'Arc de triomphe de Tibère, qui célèbre en fait les victoires de Germanicus sur les Germains avec l'aide de la IIe légion gallique. Mais le mistral redouble de force et nous sommes contents de retrouver notre car, qui nous doit nous ramener à la gare d'Avignon. Notre beau voyage, hélas ! touche à sa fin.

P1050447.JPG  P1050449.JPG

Nous faisons nos adieux à notre chauffeur, qui nous a bien servis, et entrons dans la gare d'Avignon. En attendant notre train, nous faisons nos derniers achats et  grignotons quelques spécialités provençales. A 18h, nous montons enfin dans le TGV pour Paris. Nous profitons de ces derniers moments avec nos camarades pour bavarder, évoquer les meilleurs moments de ce séjour, et aussi pour compléter notre carnet de voyage.

P1050457.JPG

20h 40 : nous voici arrivés sans encombres à la Gare de Lyon à Paris; un car nous attend à la sortie pour nous emmener à Versailles. Nous prenons conscience là que notre voyage dans le temps et l'espace est vraiment terminé. Mais il nous reste plein de belles images et de connaissances nouvelles dans la tête, que nous allons pouvoir partager avec nos parents qui nous attendent avec impatience.