Les élèves de 4e et 3e patrimoine ont pu bénéficier d’une visite privilège au Palacio Real dans le cadre d’un échange avec l’Association des Résidences Royales Européennes auxquelles appartiennent les châteaux de Versailles et de Chambord. Accueillis par Madame Pilar Martin-Laborda, responsable de l'action culturelle, ils ont pu suivre une visite guidée de ce palais où continuent à se dérouler les événements protocolaires.

Cette visite, qui venait clore un voyage culturel et linguistique à Madrid et à Tolède, a été particulièrement appréciée de nos élèves. Ils ont été sensibles au faste des décors et du mobilier qui n’ont pas eu à souffrir de la Révolution !


"Le Palais Royal de Madrid, c’est le Versailles espagnol ! Je ne savais pas que le roi Philippe V était le petit fils de Louis XIV !"
Andréa 3e1
 
"Durant la visite du Palais Royal, j’ai appris que Philippe V avait fait construire ce palais en s’inspirant du château de Versailles. Dans la salle des Colonnes, j’ai pu admirer une fresque représentant Apollon sur son char et sur les armes des Bourbons d’Espagne, j’ai remarqué la présence de fleurs de lys. Tout cela rappelle les liens entre l’histoire de la France et celle de l’Espagne."
Quentin 3e1


Le saviez-vous ?

louis_XIV_en_costume_de_sacre.jpg
Le célèbre tableau de Hyacinthe Rigaud intitulé Louis XIV en costume de sacre a été peint à la demande du roi pour son petit fils Philippe V, roi d’Espagne. Ce portrait d’apparat plut tant au monarque qu'il décida de le garder et demanda à Rigaud d'en peindre un autre. Finalement, les deux tableaux sont restés en France. Le premier est conservé au Louvre et l'autre au château de Versailles.

Philippe V est le premier roi de la dynastie des Bourbons d’Espagne. Il succède à la puissante dynastie de Habsbourg. Sur le blason de la maison Bourbon qui règne sur l’Espagne depuis Philippe V, on voit le grand collier de la Toison d’or, un ordre créé par Philippe le Bon, duc de Bourgogne, les trois fleurs de lys d’or sur fond azur de la dynastie des Bourbons de France et les armes de Navarre, autant de symboles qui rappellent les liens qui unissent l’histoire de la France et de l’Espagne.


"Ce que j’ai préféré dans ce palais,  c’est la salle des Colonnes. C’est dans cette salle que se sont déroulés deux événements de l’histoire récente de l’Espagne. En 1986, le roi Juan Carlos y a signé le traité d’adhésion de l’Espagne à l’Union Européenne et en 2014, il a signé au même endroit son abdication en faveur de son fils Philippe VI. Les deux documents ont été signés sur la même table que nous avons vue lors de notre visite."
Elisa 3e1

"J’ai été impressionné par le décor du cabinet de Porcelaine de Charles III ainsi que par sa chambre. Je n’ai rien vu à Versailles qui ressemble aux décors de ces deux pièces !"
Tanguy 3e1


Le saviez-vous ?

La chambre de Charles III est dite chambre Gasparini du nom de l’artiste napolitain qui en dessina le sol en marbre, la voûte en stucs, les tentures brodées de soie et de fils d’or et d’argent ainsi que les meubles en bois précieux et en bronze. Les motifs exotiques d’inspiration chinoise et la splendide végétation asymétrique sont de style rococo.


"J’ai beaucoup apprécié la salle à manger où le roi et la reine d’Espagne reçoivent leurs invités lors des cérémonies officielles. Le roi et la reine ne mangent pas aux extrémités de la table mais au centre, l’un en face de l’autre. Pour éviter qu’ils cherchent leur place, leurs chaises ont un dossier plus haut que les autres !"
Camille 3e1

"La table peut accueillir jusqu’à 144 convives. Le service en porcelaine et les couverts en argent de chez Christofle, la célèbre maison d’orfèvrerie parisienne, sont magnifiques !"
 
Andréa 3e1


Le saviez-vous ?

RG.jpgChaque premier mercredi du mois (sauf en août et septembre), vous pouvez partager les fastes de la Cour en assistant à la relève solennelle de la Garde Royale qui se déroule à midi sur la Plaza de la Armería. Devant le Palais Royal, ce sont alors environ quatre cents hommes et une centaine de chevaux qui évoluent selon un protocole fidèle à celui qui avait lieu quotidiennement à l’époque des rois Alphonse XII et Alphonse XIII.